cuisine.jpg

Hôtellerie - Restauration

Tendances du secteur

Le domaine de l’hôtellerie restauration regroupe, sur le territoire Sud Alsace, 2221 entreprises dont un grand nombre de petites structures : 1966 d’entre elles emploient moins de 10 salariés. Le département est très bien pourvu en écoles, avec 10 écoles hôtelières.

Les jeunes comme les stagiaires de la formation professionnelle continue choisissent très majoritairement de se former à la cuisine et au service, les deux premiers métiers qui recrutent.

Globalement, les métiers du secteur restent tous en tension : ce sont des métiers accessibles (on peut être formé en poste), qui offrent une diversité des conditions d'exercice, des possibilités d'évolution de carrière et une flexibilité horaire. La priorité des recruteurs, surtout pour les métiers en salle, est la recherche d’un savoir être plus que d’un savoir-faire. Trouver des candidats valorisant le service et ayant une véritable motivation pour ces métiers semble devenir de plus en plus complexe. Sources : INSEE, FAFIH

Tendances des métiers

Peu sensibles à la conjoncture grâce à l’essor constant du tourisme, et non délocalisables, les recrutements de ce secteur sont toujours plus nombreux.

La branche hôtellerie-restauration, très dynamique en termes de formation continue, valorise les métiers, informe les candidats, et accompagne ses salariés : plus de 25% des salariés déjà en poste suivent chaque année une formation.

Les préoccupations principales des employeurs, sources de ces besoins en formation, sont de deux ordres :

  • proposer un haut niveau de services afin de rester concurrentiels face aux centrales de réservation, aux services low cost. Les activités liées aux loisirs étant en constante progression, les professionnels veulent préserver leur marché en offrant plus de personnalisation à leurs clients : cela passe notamment par la visibilité en ligne de leur offre de service, des abonnements de type « carte privilège », et bien sûr des salariés formés à l’usage de ces outils de promotion de marque, ou même à la veille concurrentielle
  • le turnover, également, reste important dans nombre de structures : pérenniser les emplois du secteur passe par une attention accrue aux conditions de travail des salariés, une amélioration de leur qualité de vie au travail. Pour assurer la sécurité de leurs équipes, différents groupements d’employeurs s’attachent à obtenir des aides financières visant à réaliser des travaux, acheter des équipements et former les employés afin de réduire les risques professionnels et alléger leurs tâches quotidiennes.

A noter également, les importantes difficultés de recrutement sur des postes de gérant en restauration collective ; ce poste, souvent occupé par un chef de cuisine expérimenté, nécessite de faire preuve de capacités de management auxquelles ils ne sont pas toujours formés. Sources : Groupement national des indépendants de l’hôtellerie-restauration, FAFIH

Vous trouverez ci-dessous les liens vers les métiers porteurs de l’hôtellerie-restauration :

Pour plus d’informations sur le secteur hôtellerie et restauration, vous pouvez consulter ce lien :

 

Les informations ci-dessus ont été actualisées en juin 2019. Le secteur étant en évolu­tion, certains contenus pourraient sensiblement fluctuer.

 

 

Dernières actualités

Suivez-nous sur Facebook
audioprothesisteNewsMMDD.jpg

Un nouveau métier porteur en ligne, dans le secteur paramédical

06 avril 2021

Audioprothésiste, un métier qui monte !

I-am-BIM-ManagementNewsMMDD.jpg

Un nouveau métier porteur en ligne, dans le secteur du BTP

06 avril 2021

BIM Manager, un métier recherché par les entreprises.

Image vidéo 305 205.png

Tout savoir pour créer son Compte Personnel de Formation

29 mars 2021

Le transfert des heures de DIF (Droit Individuel à la Formation) est à faire avant le 30 juin 2021. Découvrez le mode d'emploi !

Nos partenaires