default.jpg

Le territoire face aux mutations économiques

Zoom sur l’industrie en Sud Alsace : 

Historiquement, le territoire a connu un essor industriel dans le secteur textile puis dans les secteurs de la mécanique et de la chimie. L’implantation dans les années 1960 d’un site de fabrication de boîtes de vitesse (filiale de Peugeot) à Mulhouse marque un tournant vers le secteur automobile. Aujourd’hui un tiers des salariés des bassins d’emploi de Saint-Louis et Thann-Cernay travaillent dans l’industrie, contre 19% sur le bassin d’emploi mulhousien, soit tout de même 15 500 salariés sur ce même bassin.

Trois tendances se dégagent dans le secteur industriel du Sud Alsace :

  • L’industrie automobile (6 600 salariés) située sur la zone de Mulhouse
  • L’industrie chimique (2 800 salariés) sur les zones de Mulhouse, Thann-Cernay, Saint-Louis
  • L’industrie pharmaceutique (1500 salariés) principalement sur la zone de Saint-Louis.

Si on assiste à une baisse des effectifs salariés de l’industrie en Sud Alsace comme sur le territoire régional et national, cette tendance est en partie compensée par une montée des activités de services qui sont le premier employeur en Sud Alsace. L’industrie devrait par ailleurs continuer à embaucher sur le territoire, sous l’effet de nombreux départs à la retraite à venir et une recherche croissante de profils plus qualifiés en lien avec un enrichissement des tâches.

Quatre activités prioritaires devraient ressortir dans le domaine industriel :

  • Les matériaux composites pour tenir compte des enjeux de recyclage dans l’ensemble des activités
  • Les nouvelles applications dans le domaine textile
  • La transformation de la mécanique en mécatronique (par exemple le véhicule autonome)
  • Les secteurs de la chimie et de la pharmaceutique particulièrement touchés par les évolutions réglementaires de la transition environnementale.

 

Les défis à l’œuvre : 

Plusieurs phénomènes sont en train de modifier en profondeur le marché du travail : 

Tout d’abord le vieillissement de la population qui va s’accélérer dans les années à venir, ce qui génère des besoins croissants en emploi sur les métiers du secteur sanitaire et social. Le secteur doit à la fois réussir à rendre attractifs les métiers et les formations du secteur pour répondre aux besoins de main d’œuvre mais aussi à développer les compétences des professionnels sur le plan gériatrique et social afin de répondre aux besoins spécifiques de la population dépendante.

La digitalisation de l’économie impacte fortement le contenu et la structure de l’emploi ; l’enjeu central est d’ajuster les compétences des actifs aux besoins d’une économie en pleine mutation. Si l’automatisation des activités industrielles entraîne la destruction de certains emplois, elle favorise aussi l’évolution d’un certain nombre de métiers et la recherche de nouvelles compétences (davantage de polyvalence). De leur côté les industries doivent se montrer innovantes dans cette transition vers l’industrie du futur en impulsant de nouveaux modes de production, en utilisant de nouveaux outils numériques mais aussi et surtout en accompagnant le changement d’un point de vue humain et organisationnel.

La digitalisation touche tous les secteurs d’activité : les employeurs étant à la recherche de compétences transversales de la part des actifs, qui doivent pouvoir se former tout au long de la vie. De fait le système de formation doit s'assouplir, en créant des passerelles entre les dispositifs existants et en s’organisant autour de blocs de compétences, pour favoriser les transitions professionnelles et l’adaptation des métiers.

Enfin, le verdissement de l’économie impacte également divers secteurs et professions : par exemple, le domaine de la construction en Sud Alsace profite d’une embellie, notamment en lien avec la transition énergétique. Or les évolutions réglementaires et techniques engendrées par cette transition énergétique et par la digitalisation nécessitent là-aussi d’actualiser les compétences des actifs en emploi et de faire évoluer les pratiques : polyvalence, collaboration accrue entre les différents corps de métier, utilisation d’outils numériques…

Retrouvez la conférence « Transformation digitale des métiers, enjeux et impacts sur l’évolution des compétences »

 Dernière mise à jour : novembre 2019

Source : diagnostic de territoire de la Maison de la Région de Mulhouse (février 2019) de l'OREF Grand Est

 

Dernières actualités

Suivez-nous sur Facebook
audioprothesisteNewsMMDD.jpg

Un nouveau métier porteur en ligne, dans le secteur paramédical

06 avril 2021

Audioprothésiste, un métier qui monte !

I-am-BIM-ManagementNewsMMDD.jpg

Un nouveau métier porteur en ligne, dans le secteur du BTP

06 avril 2021

BIM Manager, un métier recherché par les entreprises.

Image vidéo 305 205.png

Tout savoir pour créer son Compte Personnel de Formation

29 mars 2021

Le transfert des heures de DIF (Droit Individuel à la Formation) est à faire avant le 30 juin 2021. Découvrez le mode d'emploi !

Nos partenaires