Mon métier de demain

Témoignages Olivier, 32 ans veut devenir charpentier

Le 14 mars 2012

Après le Bac, Olivier suit les conseils de ses parents et se dirige vers des études longues. Parallèlement, il travaille en CDI à temps partiel successivement dans 3 entreprises d'informatique. La dernière l'embauche comme ingénieur en développement informatique après l'obtention de son diplôme.

Après 5 ans, dans son poste d'expert sur un progiciel il se sent enfermé dans cette technologie, et il demande une mutation au sein de son entreprise qu'il obtient en 2005. Celle-ci lui permet de partir sur de nouvelles bases dans un contexte technique différent.

Sa hiérarchie le pousse à choisir l'une des trois voies possibles : chef de projet, architecte de systèmes d'information ou commercial.

Mais ces trois voies sont en inadéquation totale avec ses envies. De plus, il a la certitude que sa collaboration avec son entreprise et le secteur informatique en général sont en sursis.
En 2006, il contacte le Fongecif et participe à une réunion d'information.

Lors d'un rendez-vous, la conseillère lui présente le bilan de compétences et lui explique l'intérêt d'engager cette démarche. Il engage alors un bilan de compétences dont se dégage le projet de travailler dans la filière bois. Il rencontre alors des professionnels du secteur et affine son projet au cours de stages de mise en situation en charpente. Il s'aperçoit que ses compétences en informatiques sont utiles dans la phase de conception. Avec le conseiller du Fongecif, il examine les conditions de mise en oeuvre du projet : conditions de travail, type de poste, rémunération. Il envisage d'être salarié quelques années afin d'apprendre le métier puis de s'installer. En 2007, le financement de sa formation est accordé. Il suit sa formation et obtient le CAP Charpentier. Mais des problèmes de santé reconnus par un avis médical défavorable ne lui permettent pas de persévérer dans cette voie.

Le retour à son poste de travail de départ est donc nécessaire. Le "pôle mobilité" de son entreprise lui permet de poursuivre sa réflexion sur un projet pouvant concilier ses contraintes et ses aspirations. Il s'appuie alors sur le travail effectué auparavant avec sa conseillère du Fongecif et a acquis suffisamment de méthodologie et de recul pour être acteur dans la suite à donner à sa carrière et l'aborder de façon plus sereine.

 Source : Observatoire des Transitions Professionnelles des Fongecif

Tous les témoignages

Nos partenaires

  • Fonds Social Européen
  • Maison de l'emploi et de la Formation
Région Grand Est
Fongecif
DIRECCTE Alsace
Bundesagentur für Arbeit
AFPA
Pôle emploi
M2A
CGT
UPA
CGPME
CFDT
Constructys
CFE CGC
CAPEB
CFTC
Chambre des métiers d'Alsace
AGEFOS PME
Adefim
DEFI
Force Ouvrière 68
Fédération BTP 68
MEDEF
Maison de l'Emploi et de la Formation - St Louis
Maison de l'Emploi et de la Formation - Vallée de la Thur
OPCALIA
Pôle chimie Alsace
Pôle textile Alsace
Union des Industrie et Entreprises de la métallurgie
UCA
UIC
UIT
Uniformation
Usgeres
La Poste
ERDF

www.monmetierdedemain.com