Mon métier de demain

Témoignages Fabienne fait évoluer son métier

Le 27 novembre 2012

« J'ai passé le concours d'aide soignante en 1985 à l'école du Diaconat à Mulhouse. J'ai ensuite cherché du travail ailleurs qu'en clinique et j'ai trouvé du travail à la maison de retraite à Illzach donc dans la fonction publique. J'y suis restée jusqu'en 2006.

Pendant ces années j'ai eu 4 enfants et j'ai donc eu la possibilité de prendre ma retraite. J'ai arrêté de travailler dans cet EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) car le travail était devenu trop dur aussi physiquement que psychologiquement. Il faut gérer les problèmes administratifs, les horaires variables, souvent coupés de grandes pauses et travailler le weekend. J'étais frustrée de ma qualité de vie et de la qualité des soins fournis. D'un autre côté, cela n'a pas été facile de quitter les avantages de travailler en EHPAD, car après avoir travaillé dans un établissement comme celui-ci on peut travailler partout car le travail est vraiment dur.

J'ai donc postulé pour faire du SIAD (Soins Infirmiers A Domicile) car j'y connaissais une personne. J'ai souhaité m'orienter vers le travail à domicile et depuis c'est le bonheur ! Je travaille à mi-temps, un weekend sur 6. Ce n'est pas facile à gérer mais c'est une organisation à mettre en place... Je peux profiter de mes enfants !

En SIAD, je constate que mes collègues se plaignent alors que moi qui ait travaillé 20 ans en EHPAD je sais que la charge de travail est moindre. Avec l'expérience que j'ai acquise le manque de travail en équipe ne me pose pas trop de problème. L'avantage du soin à domicile c'est d'être un travail bien organisé, chacun a ses propres tâches à effectuer.

Aujourd'hui je m'occupe de 6 personnes par jour alors qu'avant je devais gérer 20 personnes. Je ne suis plus prise par le temps, la qualité de vie, de service et le relationnel sont donc plus présents.

Désormais, on essaie de maintenir les personne à domicile, cela permet d'avoir des responsabilités, de faire remonter les informations, on a également un rôle d'observation que je n'avais pas avant. J'ai plus de responsabilité dans la prise en charge des patients. Aussi, à domicile on doit avoir du caractère pour savoir dire non, notamment en matière de sécurité ; il faut savoir rester ferme.

Aujourd'hui aussi, à coté de mon service SIAD, il y a une petite maison de retraite pour 8 patients. La responsable part à la fin de l'année et pourquoi pas envisager de prendre son poste car le travail est varié et intéressant ?

Aussi, je fais des vacations à l'IRFA EST auprès des auxiliaires de vie sociale en formation. Je valorise mon expérience auprès des stagiaires depuis 1 an, cela m'enrichit au fur et à mesure mais je garde toujours mon travail de terrain ! J'aime aborder les différentes thématiques, préparer mes cours, faire des recherches...

Je ne veux pas changer de métier, j'aime beaucoup ce que je fais mais j'aime partager ce que je fais. Pourquoi pas avoir un poste avec plus de responsabilité ?

Pour finir, pour faire ce genre de travail il faut avoir la fibre ! Il faut aimer les gens, ce n'est pas un métier qu'on fait par dépit ! Pour en avoir un aperçu, les jeunes doivent faire des stages de découverte... «

Fabienne

Tous les témoignages

Nos partenaires

  • Fonds Social Européen
  • Maison de l'emploi et de la Formation
Région Grand Est
Fongecif
DIRECCTE Alsace
Bundesagentur für Arbeit
AFPA
Pôle emploi
M2A
CGT
UPA
CGPME
CFDT
Constructys
CFE CGC
CAPEB
CFTC
Chambre des métiers d'Alsace
AGEFOS PME
Adefim
DEFI
Force Ouvrière 68
Fédération BTP 68
MEDEF
Maison de l'Emploi et de la Formation - St Louis
Maison de l'Emploi et de la Formation - Vallée de la Thur
OPCALIA
Pôle chimie Alsace
Pôle textile Alsace
Union des Industrie et Entreprises de la métallurgie
UCA
UIC
UIT
Uniformation
Usgeres
La Poste
ERDF

www.monmetierdedemain.com