Mon métier de demain

Témoignages Christophe, 43 ans est devenu plâtrier

Le 14 mars 2012

Après un DEUG de Droit, Christophe s'engage dans la vie active. Il occupe des postes variés en vente. Pendant une quinzaine d'années, il aura l'occasion d'évoluer sur les différents postes en vente dans la même entreprise. Vendeur en librairie depuis 1996, il ne trouve plus d'intérêt aux métiers de la vente et décide de faire un bilan de compétences. Après son bilan, il prend un congé parental d'éducation et profite de ce temps pour rénover sa maison. Cette expérience lui permet de découvrir les différents corps de métiers du bâtiment. C'est alors qu'il commence à intégrer l'idée d'une reconversion.

De son métier de libraire, il souhaite conserver la relation clientèle et son apport de connaissances. Il s'intéresse aux métiers du bâtiment second oeuvre. Grâce à son beau-père, artisan, il prend des contacts avec des professionnels. À la librairie, il a l'occasion de servir un formateur qui cherche un livre sur le plâtre. Le formateur lui parle alors des techniques, des différentes utilisations possibles.

Cette discussion riche l'amène à s'intéresser au métier de plâtrier.
Il décide de contacter le Fongecif pour avoir des informations sur la mise en oeuvre de son projet. Il apparaît que le métier demande une grande technicité et de la rigueur. Il entre en formation de Titre professionnel Plâtrier en 2007. Il effectue ses stages auprès de 2 plâtriers, très étonnés qu'on puisse se reconvertir si tardivement. Une expérience de 3-4 ans est nécessaire pour avoir le coup de main et suivre la cadence.

À l'issue de la formation, il trouve un CDD de 2 mois en tant que plâtrier. La situation difficile du secteur bâtiment a un impact sur les offres. Elles sont rares pour un salarié sans expérience. L'idée de la création ou de la reprise d'entreprise commence à émerger. En septembre 2009, il décide de se lancer dans des chantiers de finition. Il a conscience qu'il est débutant et n'accepte pas tous les chantiers. Il s'adapte à la demande, et est contraint de diversifier son offre. Il pose du parquet flottant, des cuisines, du carrelage, du placoplâtre. Il pense que sa clé d'entrée dans le métier est son diplôme et une activité régulière. Le bouche à oreille commence à fonctionner et il construit son expérience de plâtrier. Il souhaite passer artisan prochainement.

 Source : Observatoire des Transitions Professionnelles des Fongecif

Tous les témoignages

Nos partenaires

  • Fonds Social Européen
  • Maison de l'emploi et de la Formation
Région Grand Est
Fongecif
DIRECCTE Alsace
Bundesagentur für Arbeit
AFPA
Pôle emploi
M2A
CGT
UPA
CGPME
CFDT
Constructys
CFE CGC
CAPEB
CFTC
Chambre des métiers d'Alsace
AGEFOS PME
Adefim
DEFI
Force Ouvrière 68
Fédération BTP 68
MEDEF
Maison de l'Emploi et de la Formation - St Louis
Maison de l'Emploi et de la Formation - Vallée de la Thur
OPCALIA
Pôle chimie Alsace
Pôle textile Alsace
Union des Industrie et Entreprises de la métallurgie
UCA
UIC
UIT
Uniformation
Usgeres
La Poste
ERDF

www.monmetierdedemain.com